Sécurité

Avoir chaque chose à sa place n’est pas la seule raison d’avoir un aménagement dans votre véhicule. Si un accident se produit, vous voulez que votre chargement reste en place et ne devienne pas un projectile dangereux.

Nous avions réussi nos premiers crash-test en 2011 avec  Milbrook en Angleterre selon la norme ECR R17-07. Mais les recommandations et les préfėrences ont changé ces dernières années.

Nous avons sollicité l'organisme français spécialisé et indépendant Valutec qui s’est chargé de nous faire passer le crash-test INRS NS286. Nous avons réussi l’examen haut la main.

Lors de ce crash-test, l’aménagement est fixé de la même façon que lorsqu’il est installé dans un véhicule. Les étagères et tiroirs sont chargés avec des lests sur 80% de la surface. Tout cela dans le but d’avoir la meilleure ressemblance possible. Le simulateur de véhicule est ensuite lancé à 50km/h et s’encastre directement contre un mur de béton. En raison des poids dans les étagères et les tiroirs, un second impact vient juste après le premier, exactement de la même manière que cela aurait pu se produire dans votre véhicule.

L’institut INRS est une importante société avec plus de 700 employés. Leurs efforts persistants sur la volonté de mettre en place un crash-test standard pour les aménagements intérieurs de véhicules ont débuté en 2007. Les poids sur les étagères et plateformes sont assemblées selon la notice de montage. La charge développera une pression de plus de 25 G au moment du crash ! Plusieurs instituts spécialisés sont confiants de voir apparaitre la norme INRS NS286 dans l’Europe entière, comme l’Euro NCAP pour les voitures.